Traçabilité du producteur !


Elevé en Bretagne en plein air (au pays de la production porcine intensive, c’était plutôt une chance), le p’tit Nicolas a eu une enfance heureuse bercé par les galettes et les embruns (bon, d’accord, le crachin breton !), la musique, les voyages et moult bonheurs du quotidien... Et puis il a voulu continuer de voir du pays. D’un BTS Gestion et Protection de la Nature à une Licence professionnelle en Accompagnement et Coordination de Projets Humanitaires, le voilà parti sur les routes de la vie… qui l’amenèrent, entre autres, du Golfe du Morbihan à celui du Mexique, de Bordeaux à Panama, de Vannes à la Havane, de Saint Jacques de Compostelle à Crest, de Guanajuato à la région parisienne… pour enfin s’installer dans son actuel petit coin de paradis : la Drôme ! Un coup de cœur pour ce territoire dynamique où il a décidé d’ancrer son activité, qui prend là tout son sens. Un sens à ses valeurs et son engagement.

 

Sa relation avec les abeilles ? Une histoire d’amour qui a commencé au retour de son dernier voyage en Amérique centrale. Enfin, pas exactement, car plus jeune il lui arrivait exceptionnellement d’aider son père à s’occuper des quelques ruches qu'il avait au fond du jardin… Curieusement sans plus d’intérêt que ça ! Mais quand des graines sont semées, un jour elles finissent par germer. Il en remercie sa famille au passage, qui lui a toujours apporté une présence bienveillante et un soutien encourageant.

 

La mouche le piqua réellement des années plus tard quand il a été amené à réaliser des animations apicoles au sein de la ferme pédagogique d’Ecancourt (95) pendant plusieurs années. Bénévole actif d’une association apicole en parallèle, il gérait avec d’autres membres le rucher de la ferme ainsi que ses quelques colonies en tant qu’apiculteur de loisirs. Sa rencontre avec Jean-Paul et Corine, apiculteurs engagés au grand cœur, est venue alimenter sa passion grandissante.

 

Puis il a travaillé avec un apiculteur du Vexin (60) en le secondant à la production et la commercialisation sur les marchés. Il a aussi beaucoup appris auprès d’apiculteurs amateurs avec qui il a toujours été en lien. Parallèlement à cela, il a commencé à constituer son cheptel, essentiellement à partir de cueillette et en divisant ses colonies. Par la suite il travailla quelques heures par semaine avec un apiculteur du coin (26) auprès de qui il a encore appris énormément.

Il n'a pas oublié d'enrichir son parcours par quelques formations complémentaires comme le BPREA Apiculture (Vesoul, 70).

 

Par ailleurs, son chemin a beaucoup été marqué par le fil rouge de l’animation et du monde pédagogique, ce qui l’amena entre autres à réaliser son BAFA (Brevet d’Aptitudes aux Fonctions d’Animateurs) et travailler auprès de jeunes en tant qu’animateur au sein de différentes structures et publics durant plusieurs années. Il travailla également comme assistant d’éducation en collège et lycée ou encore comme instituteur.

 

Il y a dans le métier d’apiculteur tout ce qu’il recherche : lien étroit avec la nature et l’animal, travail en extérieur/atelier/miellerie, production et transformation de divers produits, commercialisation, communication, travail manuel, gestion… sans oublier le volet pédagogique. Bref, une polyvalence qui lui convient comme un gant (d’apiculteur, bien sûr !) et qu'il met au service de son environnement.